×

Conseils prévention

Pour un covoiturage en toute sécurité, nous vous invitons à suivre nos conseils prévention !

Conducteurs - Quelques mesures à prendre pour préparer votre trajet.

Les papiers

(indispensables à avoir sur soi ou dans son véhicule)

La voiture

La météo

(Surtout en hiver)

Trajets internationaux

  • Vous faites un covoiturage transfrontalier ? Informez-vous ici sur les règles et pratiques en vigueur dans les pays où vous covoiturez.

Passagers – Vous contribuez également à la sécurité d’un covoiturage.

En tant que passager, vous êtes en droit de vérifier auprès du conducteur que le véhicule dans lequel vous allez voyager dispose bien d’un contrôle technique à jour et que l’assurance du conducteur est valide.

Conducteurs - 10 conseils pour un trajet serein.

  1. Partez reposé & prenez des pauses

    La fatigue est la première cause d’accidents mortels sur autoroute et pourtant 65 % des 18/24 ans et 50 % de l’ensemble des conducteurs prennent le volant alors qu’ils sont fatigués. A 90 km/h, on parcourt 25 mètres par seconde et à 130 km/h, 36 m par seconde ! Alors soyez vigilants et prenez des pauses de 15 à 20 minutes toutes les deux heures.

  2. Que vous soyez Bla, BlaBla, ou BlaBlaBla, échangez avec vos covoitureurs

    cela réduira fortement le risque de somnolence.

  3. Ceinture de sécurité

    Elle est obligatoire dans les véhicules légers à l'avant, comme à l'arrière. Un passager = une place = une ceinture.

  4. Bébé à bord

    Les bébés doivent voyager dans un siège auto adapté à leur âge et taille. Le siège doit être impérativement homologué et doit être installé dos à la route, idéalement à l’arrière.

  5. Distances de sécurité

    Sur autoroute, à 130 km/h, vous devez au moins laisser un intervalle de 2 traits, soit environ 90 mètres pour arrêter votre véhicule sans percuter celui qui vous précède. En cas d’intempéries, doublez les distances pour anticiper toute défaillance des autres conducteurs.

  6. Téléphone au volant

    Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident. Lorsqu'on lit ou écrit un SMS on se prive d'une main, de la vue et de l'attention. C’est un peu comme conduire les yeux fermés… difficile alors de se concentrer et d'anticiper un danger. Rappel : depuis le 1er juillet 2015, l'usage d'écouteurs, oreillettes ou casques est interdit aux conducteurs. Cette infraction est passible d'une amende de 135 € et d'un retrait de 3 points du permis de conduire.

  7. Alcool et stupéfiants

    A partir de 0,5 g/l dans le sang ou 0,25 mg/l dans l’air expiré, la conduite est interdite. A 0,5 g/l le risque d’accident est multiplié par 2. Un tel taux correspond en moyenne à de 2 verres de vin (10 cl) ou de bière (25 cl). Pour les conducteurs novices, le taux autorisé est de 0,2 g/l. Concrètement, c'est zéro verre d'alcool si vous avez le permis depuis moins de 3 ans. Stupéfiants = retrait immédiat du permis pour mise en danger de la vie d'autrui. Le cannabis altère la vision, l’audition et les capacités de coordination. Par ailleurs, les effets du cannabis et de l'alcool se cumulent. Un conducteur positif à la fois au cannabis et à l'alcool a 14 fois plus de risque d'être responsable d'un accident mortel.

  8. Conduite la nuit

    Elle occasionne une fatigue visuelle et nerveuse, d’autant plus s’il pleut. Une pause est recommandée toutes les heures.

  9. Conduite sous la pluie

    Mauvaise visibilité, perte d'adhérence, aquaplaning… les distances de freinage augmentent de 30 % sur sol mouillé. Pensez à réduire votre vitesse, augmenter les distances de sécurité et allumer les feux de croisement.

  10. Conduite sur neige

    Roulez lentement, voire très lentement, sans à-coup, comme si votre véhicule n’avait pas de freins. Si vous souhaitez vous arrêter, privilégiez le frein moteur puis freinez doucement. En descente, afin de limiter la prise de vitesse, utilisez également le frein moteur pour ralentir. À l’abord de virages, réduisez votre vitesse ; et une fois dans le virage, maintenez-la pour limiter la perte d’adhérence.

    Recommandations générales : En covoiturage vous êtes responsable de vos passagers et de leur bien-être. Adoptez une conduite souple et sereine, vous n’en serez que mieux évalué sur le site et apparaitrez d’autant plus recommandable pour la communauté.

Passagers – Vous contribuez également à la sécurité d’un covoiturage

Vous pouvez aussi contribuer vous-mêmes à la sécurité du trajet, en évitant de perturber le conducteur dans sa conduite, ou en l’invitant à prendre des pauses. N’oubliez pas de vous attacher et de respecter les règlementations en vigueur, par exemple si vous voyagez avec un enfant ou un animal.

Contenu réalisé en partenariat avec AXA assurance